Anaïs souhaitait

...Anaïs souhaitait les rimes de mystère...
Telle est la joie. On chante un peu son doux désir.
D'écrire le lundi, d'honorer sa lumière,
De faire une chanson selon son bon plaisir,

Telle est la joie. On chante un peu son doux désir.
La main peint donc au soir au risque d'en être ivre.
De faire une chanson selon son bon plaisir,
Ces moments dans la nuit ma plume aime à les vivre.

La main peint donc au soir au risque d'en être ivre.
Et, bientôt, elle accroît l'amoureuse langueur...
Ces moments dans la nuit ma plume aime à les vivre
Et je lis la chanson sans connaître la peur

Et, bientôt, elle accroît l'amoureuse langueur...
Or un projet me vient, l'image se révèle
Et je lis la chanson sans connaître la peur
Car désormais en moi la passion est réelle

Car désormais en moi la passion est réelle
Et je lis la chanson sans connaître la peur.
Or un projet me vient, l'image se révèle
Et, bientôt, elle accroît l'amoureuse langueur...

Et je lis la chanson sans connaître la peur.
Ces moments dans la nuit ma plume aime à les vivre
Et, bientôt, elle accroît l'amoureuse langueur...
La main peint donc au soir au risque d'en être ivre.

Ces moments dans la nuit ma plume aime à les vivre
De faire une chanson selon son bon plaisir,
La main peint donc au soir au risque d'en être ivre.
Telle est la joie. On chante un peu son doux désir.

De faire une chanson selon son bon plaisir ?
D'écrire le lundi, d'honorer sa lumière ?
Telle est la joie ! On chante un peu son doux désir.
...Anaïs souhaitait les rimes de mystère...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire