Mélancolies d'un Amour

Je l'entendais souvent, l'amoureuse était là.
C'était mon rêve doux ... ! Mon doux rêve Magique ... !
Son rythme dans le vent, dans la nuit s'étala,
Pour chanter, un soir d’août, un refrain "nostalgique".

Sa voix, à cette amie, augmentait le tempo
Et nous jouions sous l'arbre une stance jolie.
Soudain vint l'ouragan ; elle avait son chapeau
Qui tombe sur le marbre. Et son lin se délie.

Moi je suis triste et las. J'ai mon cœur de velours
A mes côtés, mais quoi ?!... Est-ce bien préférable ?...
- Quand l'on se manque, hélas, j'ai des sentiments lourds,
Et je repense à toi... car, ceci est probable,

Et je repense à toi... car, ceci est probable,
Quand l'on se manque, hélas, j'ai des sentiments lourds
A mes côtés. Mais quoi ?!... Est-ce bien préférable ?...
Moi je suis triste et las, j'ai mon cœur de velours

Qui tombe sur le marbre. Et son lin se délie.
Soudain vint l'ouragan ; elle avait son chapeau
Et nous jouions sous l'arbre une stance jolie.
Sa voix, à cette amie, augmentait le tempo

Pour chanter, un soir d’août, un refrain "nostalgique".
Son rythme dans le vent, dans la nuit s'étala.
C'était mon rêve doux ... Mon doux rêve Magique ... 
Je l'entendais souvent ... l'amoureuse était là.

Printemps 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire