Sous le séquoia

Sous le séquoia, je pense
A ton soleil, frais soleil.
C'est le chaleureux sommeil,
C'est la douce récompense.

Car malgré la nonchalance
Du dessin lors de l'éveil
Sous le séquoia, je pense
A ton soleil, frais soleil.

— Face à toi le ballet des sentiments s'élance,
Lance vers ton mollet un couplet sans pareil,
Cet hymne originel te chuchote un conseil :
Prends-garde, ô jeune oiselle, au ténébreux silence...

Sous le séquoia, je pense
A ton soleil, frais soleil.
C'est le chaleureux sommeil.
C'est la douce récompense.


Été 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire